bulle

J'ai besoin d'aide

Troubles alimentaires

Les troubles alimentaires sont des désordres complexes, principalement caractérisés par des habitudes alimentaires anormales, une crainte intense de prendre du poids et une grande préoccupation par rapport à l’image corporelle. Ces troubles sont causés par des facteurs biologiques, psychologiques et sociaux.

Même si l'anorexie et la boulimie sont deux syndromes distincts, ils présentent de nombreux symptômes communs et peuvent coexister chez une personne : environ 50 % des personnes ayant souffert d'anorexie ont ensuite adopté des comportements boulimiques. Non traités, les troubles alimentaires peuvent avoir de sérieuses conséquences physiques, psychologiques et sociales pouvant même conduire au décès.

L’anorexie

se caractérise par une brusque perte de poids résultant de régimes drastiques, de jeûnes, de vomissements provoqués, d'utilisation de laxatifs et/ou d'exercice physique excessif. L'anorexie est également associée à une peur intense de prendre du poids, une distorsion de l'image corporelle et à des irrégularités menstruelles.

La boulimie

se caractérise par des épisodes de compulsion alimentaire suivis de comportements compensatoires (vomissement provoqué, l'abus de diurétiques et de laxatifs, l'exercice physique excessif, jeûne). Les crises s’effectuent généralement en secret et sont accompagnées d'un sentiment de perte de contrôle. Bien que la plupart des personnes boulimiques aient un poids près de la normale, elles sont excessivement préoccupées par leur corps, craignent de prendre du poids et sont insatisfaites de leur image corporelle.

L’hyperphagie boulimique

se caractérise par des épisodes de compulsion alimentaire vécus dans la culpabilité et la honte, sans comportements compensatoires. L'obsession de la nourriture, les régimes amaigrissants et la dépression sont associés à ce syndrome. 40 % des hyperphagiques sont des hommes. Ce trouble débute généralement vers 23 ans.

Les troubles alimentaires chez les hommes

Les troubles alimentaires affectent surtout les femmes. Toutefois, les hommes y sont de plus en plus vulnérables, et le nombre de ceux qui en souffrent est en croissance. Le trouble alimentaire peut être déclenché par une vulnérabilité psychologique (faible estime de soi, manque de contrôle) et/ou par des efforts visant l’atteinte du « corps idéal » véhiculé par la société.

Les chercheurs et cliniciens ont récemment identifié la « Dysmorphie musculaire » ou « Complexe d'Adonis », qu'ils considèrent comme étant une variante des troubles alimentaires (généralement chez les culturistes). Ce désordre est également connu sous le nom de « bigarexie » ou « anorexie renversée » : ceux qui en souffrent ne se trouvent jamais assez costauds, multipliant les séances de musculation et les diètes afin d’augmenter leur masse musculaire et perdre du gras. Les hommes atteints d'un trouble alimentaire abusent souvent de stéroïdes, de brûleurs de graisse et de suppléments de protéines.

Parmi les symptômes communs aux deux sexes, citons l'insatisfaction de l'image corporelle, l'exercice physique excessif, l'élimination de certains aliments, une obsession par rapport à la nourriture, et l'utilisation de produits de synthèse et de médicaments.

  • Facebook
  • Twitter
  • Partage action
  • Fond estime de soi Dove
  • La Charte Québécoise pour une image corporelle saine et diversifiée
  • Duide
  • Avon Canada